Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Les loyers « prime » commerciaux se stabilisent dans toutes les régions du monde

New York détient la palme des loyers commerciaux les plus chers ; Sydney occupe désormais la deuxième place

Los Angeles, le 17 novembre 2010 – D’après le dernier rapport sur les marchés commerciaux mondiaux (« Global Retail MarketView ») mené par CB Richard Ellis (CBRE), les loyers commerciaux « prime » dans les villes les plus commercialement prisées se sont stabilisés dans le monde. L'analyse constate même une hausse des loyers dans certains marchés au fur et à mesure que la reprise économique gagne en intensité et que la confiance des consommateurs s’améliore. La demande en surfaces commerciales « prime » reste forte dans la plupart des marchés : certaines villes ont subi une hausse annuelle conséquente à la fin du troisième trimestre 2010 (T3). Les loyers commerciaux « prime » ont globalement augmenté de 0,2% entre le deuxième et le troisième trimestre 2010.  

Les loyers ont augmenté sur une base annuelle dans trois des principales régions du monde : le continent américain a subi la plus forte hausse des loyers (6% d’une année à l’autre). Vient ensuite l’Asie (hausse de 4%) et la région Pacifique (hausse de 3%). Par contre, les loyers en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMOA) ont baissé de 3% d’une année à l’autre au 3ème trimestre 2010, et ce principalement en raison de la récession économique qui touche l’Espagne, l’Irlande et la Grèce. Les loyers sont toutefois restés largement stables dans la plupart des marchés EMOA au 3ème trimestre et certaines villes ont même subi une importante hausse annuelle des loyers (c’est le cas à Edimbourg et Londres, ayant subi respectivement une hausse de 25% et de 20% par rapport à la même période en 2009).

La ville de New York occupe toujours la première place pour ce qui est de la cherté des loyers commerciaux, avec des loyers « prime » s’élevant à 1 800 US$/pied carré/an. Sydney occupe désormais la seconde place mondiale (la ville est passée de la 3ème à la 2ème place au 2ème trimestre 2010, et enregistre des loyers « prime » s'élevant à 1 218 US$/pied carré/an). Hong Kong occupe maintenant la troisième place (1 113 US$/pied carré/an). Londres conserve la quatrième place, après avoir enregistré une hausse annuelle des loyers commerciaux de 20% (891 US$/pied carré/an). Quant à la ville de Tokyo, elle clôt ce top cinq (804 US$/pied carré/an).

Les marchés émergents continuent de surpasser certaines des économies les plus matures : la performance économique de l’Amérique Latine continue en effet de dépasser celle de l’Amérique du Nord en raison de l’évolution constante de la classe moyenne de la région et de la demande mondiale en marchandises. Ces 12 derniers mois, Sao Paulo a enregistré l’une des hausses des loyers commerciaux les plus fulgurantes avec une augmentation de 30% d’une année à l’autre. Rio de Janeiro figure également dans le top cinq des marchés enregistrant les hausses les plus spectaculaires (hausse annuelle de 23%).

« Même si la reprise économique est lente, l’activité commerciale se ressaisit dans les principaux marchés américains, comme New York et Los Angeles. Les marchés émergents comme le Brésil subissent quant à eux d’importantes hausses des loyers, » a déclaré Anthony Buono, directeur général exécutif des services immobiliers commerciaux de CBRE, continent américain.

REGIONAL HIGHLIGHTS

AmericasU.S. cities continue to lead the most expensive retail rents in the Americas region. Los Angeles and Chicago rank at 12th and 13th respectively within the global ranking, following New York as the most expensive destination in the world. Stability has returned to U.S. retail markets in 2010 and growth in consumer spending has stabilized. Latin America has seen some of the strongest growth in retail rents, with Sao Paulo and Rio de Janeiro increasing by 30% and 23% respectively year-on-year. Retail rents across Latin America overall remain flat despite an increase in demand for retail space.

Europe, Middle East and Africa
London, Paris and Zurich (respectively) top the retail rents ranking in the EMEA region, with London overtaking Moscow as the fourth most expensive market in the world in Q3 2010. Although Europe has been trailing behind Asia and the Americas in terms of the global recovery, GDP growth in Western Europe has been stronger than expected, particularly in Germany where the economy grew by 2.2% in the second quarter of 2010. Europe continues to remain an attractive target for international retailers and occupier demand for prime retail locations has been relatively strong, with vacancy levels low and prime rental levels remaining stable. Over the last quarter (Q3), rents remained flat in the majority of locations. Zurich and Oslo have seen some of the most significant rental increases quarter-on-quarter with 6.7% and 7.1% growth respectively, with the largest rental falls in Madrid (-14%) and Abu Dhabi (-8.3%).

Asia
Asian retail markets have benefited from the regional economic upswing and continued to strengthen in Q3 2010. Retail property performance continued to diverge across mature and emerging markets in the region. The average prime rent stabilized and in some markets saw a minor uptick, most notably in Shanghai, Beijing, Guangzhou, Tokyo, Taipei and Hong Kong with the majority either stabilizing or posting modest growth. Despite the divergence of rental movements across the Asian region, prime retail locations dominated by major international luxury retail brands remained competitive. However, the threat of a supply imbalance of new retail space in the pipeline remains high in a number of cities across mainland China and India.

Pacific
The economic position and outlook of the Pacific region bodes well for the region’s retail market, however in practice, although consumer confidence has improved, this has still not translated into a significant increase in retail sales. Sydney has moved into second place in the ranking of the world’s most expensive cities globally (US$ 1,218/sq. ft./annum) with Brisbane and Melbourne in ninth and tenth places respectively. The retail sector in “super prime” CBD markets across the region are proving more resilient than other areas of the sector. The constraint on new development coupled with a revitalization of key areas in some major cities has ensured that high rental premiums have been maintained across the Pacific in Q3 2010. Prime rents in Sydney's CBD are anticipated to rise following the opening of the first phase of Westfield Sydney on Pitt Street Mall. International and domestic retailers are relocating in response to new and refurbished space being introduced to the super prime submarkets of the larger CBD’s, such as Sydney, Melbourne and Brisbane. This new space and subsequent relocation may increase vacancy in the short term in the surrounding prime and secondary CBD locations, as well as inner suburban prime areas.


 

 

Note to Editors
Prime retail rents in the context of this press release and the associated report represent the typical “achievable” open market headline rent which an international retail chain would be expected to pay for a ground floor retail unit (either high street or shopping centre depending on the market) of up to 200 sqm of the highest quality and specification and in the best location in a given market. For further information, please see CBRE’s Global MarketView: Retail. 

À propos de CB Richard Ellis

Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CB Richard Ellis Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise (sur la base de son chiffre d’affaires 2009). Avec environ 29 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CB Richard Ellis propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide