Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

L’Asie en passe de dominer le cycle de développement de bureaux à l’échelle internationale

D’après CB Richard Ellis, la région devrait représenter pratiquement les deux tiers des surfaces achevées d’ici 2012

Hong Kong – le 13 décembre 2010 – D’après une nouvelle étude menée par le département Études Monde & Conseil de CB Richard Ellis (CBRE), le centre des activités de développement de bureaux à l’échelle internationale se trouve désormais en Asie, et ce alors même que l’économie mondiale se remet tout juste d’une grave période de ralentissement financier.

Parmi les quatre principales régions du monde (Asie, Europe occidentale, Amérique du nord et la région Pacifique), seule l’Asie connaîtra une importante croissance en termes de surfaces de bureaux achevées entre 2010 et 2011, avant de ralentir quelque peu pour atteindre un niveau toujours légèrement supérieur à la normale en 2012.

Ce taux de développement de bureaux élevé illustre la confiance solide des entreprises et des investisseurs en Asie (à l’exclusion du Japon). Cette confiance a encouragé les promoteurs immobiliers dans certains des marchés de bureaux les plus importants de la région à poursuivre le processus d’achèvement des projets ayant été retardés ou brièvement mis en suspens durant la période la plus inquiétante du ralentissement économique. 

D’après le nouveau rapport de CBRE intitulé « Global Office Development Cycle: Where are We Now? », sur les 293,2 millions de pieds carrés de surfaces de bureaux dont l’achèvement est prévu entre 2010 et 2012 sur les principaux marchés de bureaux mondiaux, 65%, soit 190,6 millions de pieds carrés, concernent des bureaux entamant leurs activités en Asie. Il est prévu qu’environ 24% de surfaces de bureaux, soit 69,1 millions de pieds carrés, seront achevées pour les plaques tournantes commerciales en Europe occidentale ; 8%, soit 23,1 millions de pieds carrés, seront disponibles en Amérique du nord tandis que 4% (soit 10,5 millions de pieds carrés) seront en développement dans la région Pacifique.

 

« À l’échelle mondiale, les marchés des bureaux sont, par nature, fortement cycliques, » a ainsi déclaré Raymond Torto, Économiste en chef Monde chez CBRE. « Les longs délais de construction d’immeubles de bureaux dans les centres-villes impliquent souvent le fait que les pics d’achèvement des travaux de construction coïncident avec des baisses de la demande. Comme l’indique clairement ce rapport, la durée du cycle de développement a un effet prononcé sur le cycle locatif : les mouvements sont ainsi amplifiés à la hausse comme à la baisse ». 

Le fait que le cycle commercial des principales économies d’Asie, à l’exclusion du Japon, se trouve actuellement à un stade plus avancé que celui de leurs partenaires d’Amérique du nord et d’Europe occidentale, se traduit directement par des taux de constructions neuves supérieurs dans cette région par rapport à la norme observée au cours de la dernière décennie. Comme le démontre le développement de surfaces de bureaux achevées entre 2010 et 2012 calculé sous forme de pourcentage du parc de la fin de l’année 2009, le développement de bureaux en Asie (27,9%) s’est, à l’heure actuelle, totalement remis du bref ralentissement constaté suite à la récession économique mondiale. En comparaison, les autres régions présentent soit des taux de surfaces achevées légèrement inférieurs à la normale, comme la région Pacifique (7,3%), soit des taux de surfaces achevées relativement faibles, comme en Europe occidentale (3,7%) et en Amérique du nord

 

« Depuis le passage à l’an 2000, les économies les plus puissantes du monde ont commencé à perdre leur position dominante vis-à-vis de la détention de la part majoritaire des activités de marché mondiales et la part proportionnelle détenue par les économies émergeantes s’est accrue, » constate ainsi Andrew Ness, directeur général de CBRE Research Asia. « Cela a déjà commencé à impacter la manière qu’ont les entreprises transnationales de se positionner à l’échelle internationale, et sur comment et où ces mêmes entreprises placent leurs ressources et leur personnel clé afin d’optimiser leur avance sur la concurrence. En Asie, cela a également permis d'encourager la croissance de géants commerciaux locaux aspirant eux-mêmes à un statut transnational, et qui n’ont de cesse de réclamer toujours plus de surfaces de bureaux. Ce bouleversement dans les activités d’entreprise est illustré par la manière dont le centre régional du développement de bureaux a changé, surtout depuis que l’économie mondiale a commencé à émerger du marasme financier ».

Suite à l’analyse de chaque région, le rapport prévoit que le cycle de développement de bureaux en Asie sera probablement très différent de celui des trois autres régions. Environ 190,6 millions de pieds carrés de surfaces de bureaux ont déjà été achevées ou sont prévues pour des activités en Asie entre 2010 et 2012, soit l’équivalent d’environ 63,5 millions de pieds carrés par an. Cette montée des activités de développement poussera le taux de surfaces achevées moyen durant cette période à un niveau d’environ 50% supérieur à la moyenne de 42,2 millions de pieds carrés fournis par an lors de ces neuf dernières années.

Ces trois dernières années, une série de chocs dont le déclenchement de la crise des subprimes en 2007, la récession économique mondiale en 2008/2009 et la crise de la dette de la zone Euro au printemps 2010, a entraîné la mise en suspens d’un grand nombre de développements de bureaux en Europe occidentale, comme en témoigne la trajectoire déclinante de la prévision des surfaces achevées pour la période 2010-2012. L’Europe occidentale sera concernée par l’achèvement de seulement 69,1 millions de pieds carrés de bureaux neufs durant cette période, soit l’équivalent de 23,0 millions de pieds carrés par an et une chute de 30% en comparaison avec la performance moyenne de 32,9 millions de pieds carrés par an observée ces neuf dernières années.

L’Amérique du nord, sans conteste l’épicentre du ralentissement économique mondial, présentera seulement 23,1 millions de pieds carrés de surfaces de bureaux achevées entre 2010 et 2012, ce qui représente moins de 8,0 millions de pieds carrés par an, soit une chute de 70% en comparaison avec la moyenne de 25,9 millions de pieds carrés par an enregistrée dans la période 2001-2009. La région Pacifique, dont le cycle de développement de bureaux est revigoré grâce à ses liens économiques solides avec l’Asie, présentera 10,5 millions de pieds carrés, soit environ 3,5 millions de pieds carrés par an, ce qui représente une chute plus douce d’environ15% par rapport à la moyenne de 4,1 millions de pieds carrés par an enregistrée durant la période 2001-2009.

 

Le rapport présente brièvement le degré de reprise des activités de développement de bureaux en Asie et est totalement en phase avec l'avis du Fonds Monétaire International (FMI) qui prévoit que la croissance mondiale sera, ces prochaines années, entraînée par les économies émergentes asiatiques qui se montreront résistantes, et ce malgré la persistance du malaise financier dans bon nombre de grandes économies du monde, que ce soit à moyen ou à long terme.

À propos de CB Richard Ellis
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CB Richard Ellis Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise (sur la base de son chiffre d’affaires 2009). Avec environ 29 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CB Richard Ellis propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. CB Richard Ellis a été nommée au top du classement BusinessWeek 50 pendant trois années consécutives. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com.

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide