Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

L’e-commerce poursuit sa forte croissance en termes de principales ventes au détail

Le segment enregistre l’amélioration la plus significative dans neuf catégories de vente au détail depuis 2005

Los Angeles, le 17 mai 2012 – Le segment du commerce électronique a continué à afficher une forte croissance de sa part des principales ventes au détail ; l'amélioration la plus importante des neuf catégories de vente au détail suivies par l'U.S. Census Bureau. Le commerce a vu sa part des principales ventes au détail augmenter de 3 % à 6 % au cours des six dernières années, tandis que la majorité des actions des détaillants physiques a diminué pendant la même période.

Cette augmentation et d'autres développements clés, y compris la croissance des ventes, le passage des détaillants à de plus petits magasins, et les tendances du marché, économiques et des consommateurs, sont abordés dans le 3e numéro annuel de « Shop Talk - A Retailer's Perspective » de CBRE qui a été publié avant la prochaine conférence de ReCon 2012 à Las Vegas.

« Alors que la part des ventes du commerce électronique reste faible par rapport à d'autres segments plus larges, tels que les magasins d'alimentation et de marchandises courantes, l'amélioration substantielle de la part du commerce électronique ne peut pas être ignorée », a déclaré Anthony Buono, Directeur général délégué des services de ventes au détail de CBRE Retail Services pour les Amériques. « Les détaillants sont désormais plus connectés que jamais aux besoins et désirs de leurs consommateurs cibles, et le commerce électronique va continuer à jouer un rôle transformateur dans le paysage évolutif de la vente au détail. »

Ce rapport comprend d'autres résultats parmi les suivants :

  • Les magasins de hard discount, les vendeurs en gros et les pharmacies ont réussi à maintenir la croissance des ventes, même si d'autres segments étaient profondément dans le rouge. En sortant de la récession, le segment du luxe a enregistré la plus forte croissance après une forte baisse. Les magasins de hard discount et les vendeurs en gros continuent aussi à enregistrer une forte croissance, de plus en plus rapide.
  • La tendance est désormais à la construction de petits magasins (comme les locataires de boutiques de vêtements dans les centres commerciaux), tout en pointant l'Internet comme la cause de la baisse de la taille des magasins.
  • À l'exception des grands centres, les taux d'absorption nets par type de centre se sont améliorés, mais restent bien en deçà des taux d'avant récession. Les centres commerciaux et les centres urbains, soutenus par les ventes de luxe, ont gagné le plus de terrain. À l'avenir, les taux d'absorption resteront positifs, puisque les détaillants restent prudents concernant l'environnement des consommateurs, en se concentrant sur le remodelage des magasins actuels plutôt que sur une extension trop rapide. Cependant, il va falloir un certain temps pour que les taux reviennent à des niveaux d'avant récession.

Fortes de l’exposition Web et des promotions en ligne, les ventes de l’e-commerce ont connu une croissance d’année en année comprise entre 14 % et 18 % chaque trimestre depuis la période des Fêtes de 2009. Selon l’U.S. Census Bureau, les deux segments de vente au détail qui ont saisi la plus grande part des ventes du commerce électronique sont l’habillement et les accessoires, et les appareils et composants électroniques. Le segment des livres et des magazines est susceptible d’enregistrer une hausse, ainsi que celui de la musique et des vidéos, en raison de la popularité croissante des tablettes et des liseuses électroniques.

« Shop Talk - A Retailer's Perspective » a été créé pour répondre au climat actuel et futur du point de vue d'un détaillant et est publié sur une base annuelle. Le numéro du printemps 2012 comporte également des entrevues intéressantes sur le marché avec des cadres de grandes marques de la vente au détail, y compris Home Depot, 24-Hour Fitness et Container Store. Le rapport a été compilé en collaboration avec l'équipe des Services de la vente au détail et la division Recherche et conseil mondiaux de CBRE.

Veuillez cliquer ici pour obtenir un exemplaire de « Shop Talk - A Retailer's Perspective ».

Note aux rédacteurs :

Pour discuter avec M. Buono ou un autre expert de la vente au détail de CBRE durant le RECon, veuillez contacter Larry Koestler (212.984.8375 ou lawrence.koestler@cbre.com).

À propos de CBRE Group, Inc.
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d'entreprise (sur la base de son chiffre d'affaires 2011). Avec environ 34 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d'investisseurs et d'occupants par l'intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CBRE propose des services de conseil stratégique et d'exécution en vue de la vente et de la location d'immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d'implantations ainsi que de projets d'aménagement, de services de prêt sur nantissement, d'expertise et d'évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d'études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l'adresse www.cbre.com.​​​​​​​​​​​​​​

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide