Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Selon CBRE, le quartier des affaires de Hong Kong est le plus onéreux au monde pour le marché des bureaux ; le West End de Londres est en seconde position ; Tokyo en troisième position

Six des dix marchés les plus onéreux se trouvent en Asie-Pacifique car les économies émergentes attirent les occupants

Les coûts d’occupation augmentent de 3,6 % dans le monde par rapport à l’an dernier

Los Angeles — 16 juillet 2012 — La région Asie-Pacifique pèse de plus en plus lourd dans le marché de l’immobilier d’entreprise mondial, avec le quartier des affaires de Hong Kong devenant le marché des bureaux le plus onéreux du monde et la région comptant six des 10 marchés les plus chers du monde, selon l’enquête semestrielle de CBRE Global Research and Consulting Prime Office Occupancy Costs. La région Asie-Pacifique représentait également le marché connaissant la plus forte augmentation des coûts d’occupation, le quartier des affaires de Pékin (Jianguomen) ayant vu ses coûts augmenter de 49,4 % par rapport à l’année précédente, selon CBRE.

Le quartier des affaires de Hong Kong était en tête de la liste des villes les plus onéreuses avec des coûts d’occupation globaux de 248,83 USD par p², soit un montant supérieur à celui du West End de Londres qui, en dépit d’une augmentation de 4,7 % d’une année sur l’autre, présentait des coûts d’occupation totaux de 220,15 USD. Tokyo était le troisième marché le plus onéreux pour les bureaux, suivi du quartier des affaires de Jianguomen à Pékin et de Moscou. Les autres marchés de la région Asie-Pacifique parmi les dix premiers incluent Finance Street à Pékin (6ème position), le quartier West Kowloon à Hong Kong et le quartier des affaires de New Delhi (Connaught Place) en 9ème position.

CBRE suit l’évolution des coûts d’occupation des bureaux de choix dans 133 marchés autour du monde. Parmi les 50 marchés les plus onéreux, 19 se trouvent dans la région Asie-Pacifique, 19 dans la région EMEA et 12 sur le continent américain.

« Les locaux pour bureaux les plus onéreux sont de plus en plus situés dans des marchés dynamiques répartis parmi les économies émergentes, les occupants de bureaux diversifiant leurs empreintes mondiales dans ces marchés pour bénéficier de l’augmentation des revenus et de la disponibilité d’une main d’œuvre, explique Dr. Raymond Torto, Économiste en chef Monde de CBRE. Les marchés les plus onéreux d’occupation de bureau présentent également une base économique diversifiée ; des espaces institutionnels limités, disponibles et de qualité ; des devises fortes, et de plus en plus situés dans des centres urbains. »

Les coûts d’occupation ont augmenté en moyenne de 3,6 % dans le monde, alimentés par la région Asie-Pacifique pour 7,8 %, le continent américain pour 5,0 %, et la région EMEA pour 0,4 %. Les coûts d’occupation ont augmenté dans 80 marchés, diminué dans 24, et n’ont pas changé dans 29. Parmi les marchés faisant preuve des gains les plus importants, on retrouve le quartier des affaires de Jianguomen à Pékin, déjà cité, plus Finance Street à Pékin également et Guangzhou en Chine. L’augmentation connue par Pékin a été amplifiée par une forte demande, particulièrement de la part des institutions financières domestiques, associée au manque d’espace disponible dans Finance Street. Clôturant les cinq augmentations annuelles les plus importantes, on trouve San Francisco (centre-ville) et le marché de la Peninsula de San Francisco.

Bien que les comparaisons en dollars soient affectées par les taux de change des devises, les calculs de différence procentuelle annuelle sont basés sur les coûts d’occupation en devise et mesure locale et ne sont pas influencés par les monnaies multiples. Par suite des changements de méthodologie intervenus dans ce rapport, des comparaisons avec les chiffres des rapports diffusés précédemment ne sont pas valides.

Asie-Pacifique

La région Asie Pacifique compte 19 marchés parmi les 50 plus onéreux, avec trois parmi les cinq premiers marchés les plus onéreux : Hong Kong-Centre-ville, Tokyo et le quartier des affaires de Jianguomen à Pékin. Selon une enquête CBRE des empreintes mondiales d’occupants de bureaux, Hong Kong est l’emplacement numéro un pour les occupants de bureau dans le monde et ceci, associé à des zones constructibles réduites pour le développement, a entraîné des coûts de location de bureau élevés. Le marché le plus onéreux dans le classement mondial de la région Pacifique était Sydney (117,88 USD par p²), qui se place en 15ème position, grâce à une augmentation de 18,9 % de la devise locale.

En dépit de son classement comme le marché le plus onéreux, Hong Kong a connu la réduction annuelle la plus importante de l’ensemble des 133 marchés suivis (-17,2 %) car les pressions sur les marges pesant sur les entreprises mondiales de services financiers ont eu un impact sur le marché secondaire de « Central » l’an dernier étant donné son exposition élevée à ce type d’entreprise. Certaines de ces firmes ont consolidé leurs besoins en surface entraînant une augmentation des surfaces disponibles dans le principal quartier des affaires.

Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA)

Outre le West End de Londres qui arrive en seconde position dans le classement des marchés les plus onéreux, les autres marchés dans la région qui figurent en bonne place dans la liste sont Moscou (coût d’occupation de 171,53 USD par p²), Paris (123,82 USD par p²) et Genève (99,18 USD par p²).

Moscou a représenté le gain le plus important pour la région, ses coûts d’occupants ayant augmenté de 19,1 %, amplifiés par une forte demande des locataires, particulièrement dans le quartier des affaires où les locaux inoccupés sont relativement rares et les nouveaux développements très limités. Moscou était suivi de Johannesburg en Afrique du Sud (14,3 %). Les réductions les plus importantes étaient Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis (-16,7 %), et Thessaloniki, en Grèce (-16,3 %). Globalement, 12 marchés dans la région EMEA ont connu des diminutions, alors que 26 marchés ont vu leurs coûts d’occupation augmenter pour l’année.

Continent américain

L’Amérique du Nord est menée par Midtown New York, avec un coût d’occupation des bureaux de 114,30 USD par p², talonné par une augmentation de 5,9 % d’une année sur l’autre. Le marché de New York Midtown se place en 18ème position dans le monde.

San Francisco (centre-ville) a connu la plus forte augmentation d’une année sur l’autre, avec 34 %, avec San Francisco (Peninsula) juste derrière avec 32,7 %, la demande étant amplifiée par le secteur de la technologie. Globalement, 32 marchés du continent américain ont connu des coûts d’occupation à la hausse pour l’année, alors que six seulement on connu une baisse.

En Amérique latine, São Paulo demeure le marché les plus onéreux et, avec un coût d’occupation des bureaux de 144,75 USD par p², est le 8ème marché le plus onéreux dans le monde. Pour finir, avec un coût d'occupation de 128,02 USD par p², Rio de Janeiro figure également parmi les 15 premiers.

Les 10 marchés
les plus onéreux

(En USD par p² par an)

Rang
Marché
Coût d’occupation
1 Hong Kong (Central), Ho​​ng​​ Kong
248,83
2 Londres - Central (West End), Royaume-Uni
220,15
3 Tokyo, Japon
186,49
4 Pékin (Jianguomen) Chine
180,76
5 Moscou, Fédération de Russie
171,53
6 Pékin (Finance Street), Chine
166,89
7 Hong Kong (West Kowloon), Hong Kong
158,72
8 Sao Paulo, Brésil
144,75
9 New Delhi (Connaught Place), Inde
140,21
10 Londres - Central (City), Royaume-Uni
131,51

Variations annuelles les plus importantes
Coûts d’occupation

(En devise et mesure locales)

5 plus importantes augmentations

Rang
Marché
% de variation
1 Pékin (Jianguomen​), Chine
49,​4
2 Pékin (Finance Street), Chine
42,0
3 Guangzhou, Chine
40,4
4 San Francisco (centre-ville), États-Unis
34,0
5 San Francisco (Peninsula), États-Unis
32,7

5 réductions les plus importantes

Rang
Marché
% de variation
1 Hong Kong (Central), Hong K​ong
-17​,2
2 Abo Dhabi, Émirats arabes unis
-16,7
3 Thessaloniki, Grèce
-16,3
4 Dublin, Irlande
-13,6
5 Athènes, Grèce
-13,5

Remarque : vous trouverez le tableau complet des 50 marchés les plus onéreux à la fin de ce communiqué de presse.

Remarque à l’attention des rédacteurs

  1. Le rapport Prime Office Occupancy Costs est une enquête des coûts d’occupation de bureaux pour espaces de bureaux de choix dans 133 villes du monde.
  2. La dernière enquête fournit des données sur les locations de bureaux et les coûts d’occupation au 31 mars 2012.
  3. Les classements des variations annuelles les plus importantes sont basés sur les coûts d’occupation en devise et mesure locales. Le classement des marchés les plus onéreux est basé sur les coûts d'occupation en USD par p² par an.
  4. Les chiffres figurant dans cette édition font référence au coût d'occupation. Ceci représente le loyer, plus les taxes locales et les frais de service. Les chiffres des coûts d’occupation ont également été ajustés pour refléter différentes pratiques en matière de mesures d’un marché à un autre.
  5. Par suite des changements de méthodologie, des comparaisons avec les chiffres des rapports diffusés précédemment ne sont pas valides.
  6. Pour obtenir une copie intégrale du rapport ou pour convenir d’un entretien avec un expert de CBRE, contactez Robert McGrath au 212.984.8267 ou envoyez un e-mail à robert.mcgrath@cbre.com.

Les 50 marchés de bureaux les plus onéreux au 31 mars 2012

Rang
Marché
Coût d​’occupation (USD)
1 Hong Kong (Central), Hong Kong
248,83
2 Londres - Central (West End), Royaume-Uni
220,15
3 Tokyo, Japon
186,49
4 Pékin (Jianguomen), Chine
180,76
5 Moscou, Fédération de Russie
171,53
6 Pékin (Finance Street), Chine
166,89
7 Hong Kon​g (West Kowloon), Hong Kong
158,72
8 São Paulo, Brésil
144,75
9 New Delhi (Connaught Place), Inde
140​,21
10 Londres - Central (City), Royaume-Uni
131,51
11 Shanghai (Puxi), Chine
130,78
12 Rio de Janeiro, Brésil
128,02
13 Mumbai (Bandra Kurla Complex), Inde
126,88
14 Paris Ile-de-France, France
123,82
15 Sydney, Australie
117,88
16 Singapour, Singapour
117,39
17 Shanghai (Pudong), Chine
116,35
18 New York (Midtown Manhattan ), États-Unis
114,30
19 Genève, Suisse
99,18
20 Mumbai (Nariman Point), Inde
97,32
21 Zurich, Suisse
96,61
22 Caracas, Venezuela
95,68
23 Washington DC (Centre-ville), États-Unis
94,51
24 Perth, Australie
93,63
25 Dubaï, Émirats arabes unis
92,56
26 Séoul (Quartier des affaires), Corée du Sud
90,70
27 Boston (Centre-ville), États-Unis
87,50
28 Guangzhou, Chine
86,55
29 Istanbul, Turquie
82,78
30 Luxembourg, Luxembourg
80,65
31 Brisbane, Australie
77,85
32 Los Angeles (banlieue), États-Unis
77,41
33 Milan, Italie
76,80
34 Stockholm, Suède
75,44
35 Séoul (Yeouido), Corée du Sud
73,49
36 Manchester, Royaume-Uni
71,91
37 San Francisco (centre-ville), États-Unis
71,40
38 Toronto (centre-ville), Canada
71,16
39 Édimbourg, Écosse
70,31
40 Aberdeen, Écosse
70,31
41 New York (centre-ville, Manhattan), États-Unis
69,85
42 Birmingham, Royaume-Uni
69,64
43 Francfort-sur-le-Main, Allemagne
68,63
44 Taipei, Taïwan
68,11
45 Bristol, Royaume-Uni
65,62
46 Calgary (centre-ville), Canada
65,36
47 Oslo, Norvège
65,15
48 Glasgow, Écosse
64,72
49 Vancouver (centre-ville), Canada
63,73
50 Ho Chi Minh City, Vietnam
63,34

Source : CBRE Global Research and Consulting

À propos de CBRE Group, Inc.
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise (sur la base de son chiffre d’affaires 2011). Avec environ 34 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CBRE propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com.​​​

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide