Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Les valeurs immobilières et locatives mondiales ont peu changé au deuxième trimestre 2012

Les indices CBRE Global Office Rent et Global Capital Value ont augmenté de façon assez modeste, poussés par l’appétit des investisseurs et des locataires pour des espaces de bureaux de haute qualité.

Los Angeles, le 9 août 2012 – Les valeurs immobilières et locatives (bureaux) ont modestement augmenté dans le monde au cours du deuxième trimestre 2012, avec une hausse de 0,3 % pour les deux indices CBRE Global Office Rent et Global Capital Value. Cette modeste augmentation reflète le ralentissement économique mondial qui continue à entraver le bon rétablissement de l’industrie immobilière.

« Les taux locatifs et améliorations en matière de valeur en capital ont maintenant terriblement ralenti après un redressement considérable en 2011 », a déclaré le Dr. Raymond Torto, Économiste en Chef Monde de CBRE. « Cependant, malgré l’incertitude économique, ce trimestre a démontré que, bien que les locataires et les investisseurs demeurent très conscients des coûts, ils se préparent aussi pour le futur en s’élargissant ou en investissant dans des espaces de haute qualité. Cette dynamique a aidé à renforcer un tant soit peu les taux locatifs et les valeurs en capital, particulièrement sur le marché des États-Unis. »

Indices CBRE Global Office Rent

  • Le marché locatif américain est notamment plus fort que dans d’autres régions tandis que la croissance de la location demeure positive, pendant que dans d’autres régions, celle-ci stagne. En conséquence, la région Amériques a enregistré les taux les plus forts à la fois de trimestre à trimestre et d’année à année – respectivement de 1,0 % et 3,0 %.
  • Les locations pour l’Asie-Pacifique ont été essentiellement stagnantes durant ce trimestre, et considérablement plus basses par rapport à la hausse annuelle de 13,4 % enregistrée au deuxième trimestre 2011.
  • Les résultats régionaux varient largement. Hong Kong par exemple a rapidement rebondi après la récession et a ré-atteint son pic locatif d’avant-récession en 2011. Les locations à Hong Kong ont cependant depuis diminué tandis que les locataires cherchent à maîtriser leurs dépenses. Pendant ce temps, à Bangkok, les locations continuent à monter, poussées par une demande forte et continue ainsi qu’une offre limitée pour le futur de locations de qualité optimale et aux meilleurs emplacements.
  • Parmi les locataires les moins motivés, on retrouve la région EMEA, où l’indice locatif a été une fois de plus légèrement négatif pour ce trimestre, reflétant l’incertitude qui règne sur la question de la crise de la dette souveraine européenne. Des différences régionales existent au sein de l’EMEA, les marchés des économies les plus stables tels que la Scandinavie et l’Allemagne ayant enregistré de meilleurs résultats, et l’on s’attend à ce que certains marchés – comme Düsseldorf ou Munich – continuent à progresser dans le domaine des locations à court terme.
 
 

Indices CBRE Global Capital Value

  • À l’exception des Amériques, les Indices régionaux pour la valeur en capital ont enregistré peu d’améliorations depuis le troisième trimestre 2011.
  • La relative solidité de la région Amériques (avec 1,5 % de la croissance trimestrielle) a poussé l’index Global Capital Value vers le haut avec un taux modeste. Le taux de croissance mondial a cependant été affaibli par l’indice de valeur en capital de la région EMEA qui a chuté ce trimestre de 1,0 % (sa troisième chute trimestrielle consécutive). Pendant ce temps, le niveau de l’indice pour la région Asie-Pacifique est demeuré régulier au cours de ces derniers trimestres.
  • Une certaine frilosité continue à pousser les investisseurs vers des marchés-passerelles hautement liquides. En tant que telles, les valeurs en capital se sont le plus renforcées sur les marchés-passerelles des États-Unis – dont New York, Chicago, San Francisco et Boston – dû en partie à l’offre de ces marchés en matière d’actifs trophées et de leur liquidité ressentie.
  • La région Asie-Pacifique n’a pas été témoin de beaucoup de changement durant la première moitié de 2012, mais c’est notamment le seul indice pour lequel les valeurs immobilières sont retournées en 2011 à leur pic d’avant-récession.
 
 

Les Indices CBRE ont été créés par CBRE Études. L’Indice Global Office Rent est composé de données issues de 123 villes dans le monde. L’Indice Global Capital Value utilise les mêmes données pour les régions EMEA et Asie-Pacifique, tandis que les données pour les Amériques sont issues du NCREIF (National Council of Real Estate Investment Fiduciaries) et ne sont pas organisées ville par ville, de même que pour les données de l’indice locatif. La période de base pour les indices est le premier trimestre 2001.

Si vous désirez parler à un expert de CBRE, veuillez contacter Robert McGrath (212.984.8267 ou Robert.McGrath@cbre.com​).

À propos de CBRE Group, Inc.
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise (sur la base de son chiffre d’affaires 2011). Avec environ 34 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CBRE propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com.

​​

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide