Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Hong Kong Central demeure le marché de l’immobilier de bureaux le plus cher au monde - Quatre des cinq marchés d'Asie les plus chers

Jakarta enregistre la plus forte hausse en coûts d’occupation
sur le segment « prime »

* * *

Hausse brutale dans le secteur de l’énergie et des combustibles à Houston – Midtown
(Manhattan) revient dans le Top 10

* * *

La hausse des coûts d’occupation sur le segment « prime » est dans
l’ensemble contenue

 

New York City, le 21 juin 2013 — La domination de l’Asie sur les marchés de l’immobilier de bureau les plus coûteux au monde se poursuit, Hong Kong Central suivi de quatre autres marchés asiatiques représentant les cinq places les plus chères selon l’étude semestrielle Prime Office Occupancy Costs de la division Études Monde & Conseil de CBRE.

Les coûts globaux d’occupation de Hong Kong Central établis à 235,23 US$ le mètre carré par an arrivent en tête des emplacements « les plus chers » pour la troisième année consécutive, suivis par le quartier West End de Londres avec 222,58 US$. La Finance Street et le CBD Jianguomen de Pékin, de même que le CBD Connaught Place de New Delhi ont rejoint le top cinq. 

D'autres marchés d'Asie-Pacifique se classent parmi les dix premiers, dont les quartiers Kowloon ouest de Hong Kong (6ème) et Marunouchi/Otemachi de Tokyo (8ème). Midtown Manhattan (10ème) retrouve sa place dans le top dix pour la cinquième fois depuis début 2012, suivi de Moscou (7ème) et de la City de Londres (9ème).

Globalement, les coûts d'occupation ont augmenté d'à peine 1,4 % d’une année sur l’autre, la hausse modérée dans les régions Amériques et Asie-Pacifique étant en partie compensée par une légère baisse due à la récession européenne. Toutefois, la remontée modérée de la moyenne mondiale masque des augmentations importantes dans des marchés comme Jakarta et l'Indonésie d'un côté et la banlieue de Houston au Texas de l'autre, qui ont enregistré des hausses respectives de 38,9 % et 21,2 %.

« Si le rythme de croissance des coûts d’occupation s’est globalement ralenti, l’offre limitée en espaces haut de gamme dans les principaux centres d’affaires a alimenté la tendance continue à la hausse des coûts d’occupation, a déclaré le Dr Raymond Torto, Économiste en chef Monde de CBRE. Les marchés de l’immobilier de bureau les plus coûteux attirent souvent les sièges régionaux des grandes entreprises multinationales qui exigent un emplacement privilégié dans un immeuble prestigieux, avec accès aux principaux axes routiers internationaux et nationaux. »

CBRE suit les coûts d’occupation des espaces de bureaux sur le segment « prime » dans 127 marchés du monde. Parmi les 50 marchés « les plus chers », 21 se situent en Asie-Pacifique, 18 en zone EMEA et 11 sur les continents américains.

Bien que les taux de change influent sur les mesures comparatives établies en dollars, les calculs annuels de l’évolution en pourcentage se basent sur les coûts d’occupation en devise locale et ne sont pas influencés par les taux de change.

Asie-Pacifique
La région Asie-Pacifique compte 21 marchés dans le top 50 des places les plus chères, dont six dans le top dix : Hong Kong Central, Finance Street de Pékin, le CBD de Jianguomen de Pékin, le CBD Connaught Place de New Delhi, Hong Kong-West Kowloon et Tokyo (Marunouchi/Otemachi).

Le rang de Hong Kong Central comme marché de l'immobilier de bureau le plus cher continue à profiter à son statut de centre financier mondial de premier plan. Bien que les institutions financières se montrent plus sensibles aux coûts, certaines envisageant de se relocaliser vers des emplacements moins onéreux à l'extérieur du CBD, les espaces de qualité et haut de gamme sont toujours recherchés, notamment par les entreprises de Chine continentale qui sont de plus en plus nombreuses à installer leurs bureaux à Hong Kong (Central), dans des immeubles de prestige.

Parmi les marchés étudiés, l'Asie est la zone ayant connu à la fois les hausses et les baisses annuelles les plus marquées. La hausse de 38,9 % à Jakarta s'explique par une nette reprise de la demande sur le marché intérieur à la suite du retour au statut d'investissement de qualité de la dette souveraine indonésienne qui a redynamisé les décisions d'investissements et fait grimper la demande en espaces de bureaux haut de gamme sur l'ensemble de la capitale. Singapour a connu la plus forte baisse annuelle dans le monde (-16,3 %) en raison notamment de l'augmentation des disponibilités et des offres à bas prix des espaces de second choix. L'essentiel de la baisse des locations a été constaté début 2012, suivie de corrections mineures au cours de la seconde moitié de 2012 et au premier trimestre 2013.

Pour la région Pacifique, c'est Sydney qui prend la tête des marchés les plus coûteux avec 119,23 US$ le mètre carré, et se place au 13ème rang du classement mondial.

Amériques
La situation en Amérique du Nord a de nouveau été emmenée par le quartier Midtown de New York qui a enregistré un coût d'occupation des espaces de bureaux haut de gamme de 120,65 US$ le mètre carré, soit une hausse de 5,6 % d'une année sur l'autre. Le marché de New York Midtown s'est hissé à la 10ème place au classement mondial, ce qui constitue son premier retour dans le top dix des emplacements de bureaux les plus chers depuis début 2012 et reflète une demande continue pour les espaces haut de gamme des sociétés d'investissement et cabinets juridiques de premier rang.

Les marchés de l'énergie, tels que Denver, Calgary et Houston, ont enregistré les plus fortes hausses annuelles du coût d'occupation des bureaux du segment « prime », les espaces de la banlieue et centre ville de Houston montrant des hausses significatives des coûts d'occupation d'année en année, respectivement de 21,2 % et 14,9 %. Les secteurs high-tech ont également vu leurs coûts grimper, dont San Francisco (centre ville), Boston (centre ville et banlieue) et Seattle (centre ville et CBD de Bellevue). Les coûts « prime » en centre ville de Boston ont explosé, atteignant les 15,4 %. Sur l'ensemble des marchés énergétiques et high-tech à forte croissance, les nouvelles disponibilités sont limitées en raison des conditions drastiques de pré-bail exigées avant qu'une nouvelle construction puisse être financée.

En Amérique Latine, São Paulo demeure le marché le plus onéreux, avec un coût d’occupation de bureaux de 118,86 US$ le mètre carré qui le place au 14ème rang mondial des marchés les plus chers.

Europe, Moyen-Orient & Afrique (EMEA)
Outre West End de Londres classé comme deuxième marché le plus cher du monde, les autres marchés de la région qui figurent dans le top dix sont Moscou (coût d’occupation de 165,06 US$ le mètre carré) et la City de Londres (132,94 US$ le mètre carré).

Le contexte de crise économique et les mesures de contrainte sur les coûts ont fait chuter la demande en espaces de bureaux et entraîné une baisse des prix dans de nombreux marchés d’Europe du Sud, notamment Madrid, Milan, Rome, Athènes et certaines places plus modestes comme Valence et Porto.

Top Dix des
Marchés les plus coûteux
(en US$ au mètre carré par an)

Classement

Marché

Coût

d’occ.

1

Hong Kong (Central), Hong Kong

235,23

2

Londres - Central (West End), Royaume-Uni

222,58

3

Pékin (Finance Street), Chine

195,07

4

Pékin (CBD), Chine

187,06

5

New Delhi (Connaught Place - CBD), Inde

178,96

6

Hong Kong (West Kowloon), Hong Kong

173,90

7

Moscou, Fédération de Russie

165,05

8

Tokyo (Marunouchi/Otemachi), Japon

161,16

9

London - Central (City), Royaume-Uni

132,94

10

New York (Midtown Manhattan), États-Unis

120,65

 

Écarts les plus importants
des coûts d'occupation
(en devises et mesures locales)

Top 5 des hausses

Classement

Marché

% d’écart

1

Jakarta, Indonésie

38,9

 

2

Houston (banlieue), États-Unis

21,2

 

3

Boston (centre ville), États-Unis

15,4

 

4

Houston (centre ville), États-Unis

14,9

 

5

Manille, Philippines

14,9

 

 

Top 5 des baisses

Classement

Marché

% d’écart

1

Singapour, Singapour

-16,3

2

Guadalajara, Mexique

-16,1

3

Buenos Aires, Argentine

-11,0

4

Valence, Espagne

-10,3

5

Porto, Portugal

-9,6

Remarque : Le tableau complet du Top 50 des marchés les plus coûteux figure à la fin de ce communiqué de presse.

Note à l’attention des  rédacteurs

  1. Le rapport Prime Office Occupancy Costs constitue une étude des coûts d’occupation des espaces de bureaux du segment « prime » réalisée dans 127 villes du monde entier.

  2. Les données fournies par la dernière étude portant sur la location de bureaux et les coûts d’occupation sont établies au 31 mars 2013.

  3. Les classements des écarts annuels les plus importants sont calculés sur les coûts d’occupation en devise et mesures locales. Le classement des marchés les plus coûteux est établi à partir des coûts d’occupation annuels en US$ au mètre carré.

  4. Les chiffres indiqués dans ce communiqué font référence au coût d’occupation. Celui-ci inclut les frais de location augmentés des taxes locales et des frais de gestion. Les chiffres du coût d’occupation ont également été ajustés pour refléter les divers critères de quantification en fonction des marchés.

  5. En raison de la méthodologie, les comparaisons des écarts avec les indicateurs fournis dans les rapports précédents ne sont pas valides.

  6. Pour obtenir un exemplaire du rapport complet ou solliciter un entretien avec un spécialiste de CBRE, veuillez contacter Robert McGrath au 212.984.8267 ou envoyer un e-mail à robert.mcgrath@cbre.com.

Top 50 des marchés de l’immobilier de bureau les plus coûteux au 31 mars 2013
(en US$ au mètre carré par an)

Classement

 

Marché

Coût d’occ.

1

Hong Kong (Central), Hong Kong

235,23

2

London - Central (West End), Royaume-Uni

222,58

3

Pékin (Finance Street), Chine

194,07

4

Pékin (Jianguomen - CBD), Chine

187,06

5

New Delhi (Connaught Place - CBD), Inde

178,96

6

Hong Kong (West Kowloon), Hong Kong

173,90

7

Moscou, Fédération de Russie

165,05

8

Tokyo (Marunouch/Otemachi), Japon

 116,16

9

London - Central (City), Royaume-Uni

132,94

10

New York (Midtown Manhattan), États-Unis

120,65

11

Mumbai (Bandra Kurla Complex), Inde

119,93

12

Paris, France

119,32

13

Sydney, Australie

119,23

14

São Paulo, Brésil

118,86

15

Shanghai (Pudong), Chine

117,68

16

Rio de Janeiro, Brésil

113,06

17

Shanghai (Puxi), Chine

109,21

18

Genève, Suisse

104,24

19

Singapour, Singapour

99,65

20

Washington, D.C. (centre vile), États-Unis.

97,80

21

Perth, Australie

97,09

22

San Francisco (centre ville), États-Unis

96,00

23

Boston (centre ville), États-Unis

93,75

24

Séoul (CBD), Corée du Sud

93,69

25

Dubaï, Émirats Arabes Unis

92,57

26

Mumbai (Nariman Point - CBD), Inde

90,67

27

Zurich, Suisse

87,11

28

Istanbul, Turquie

85,45

29

Brisbane, Australie

79,10

30

Los Angeles (banlieue), États-Unis

79,10

31

Séoul (Yeouido), Corée du Sud

77,74

32

Stockholm, Suède

76,65

33

New York (centre ville Manhattan), États-Unis.

74,93

34

Caracas, Venezuela

74,66

35

Guangzhou, Chine

73,71

36

Milan, Italie

71,31

37

Manchester, Royaume-Uni

69,13

38

Aberdeen, Royaume-Uni

67,99

39

Edinburgh, Royaume-Uni

67,61

40

Taipei, Taïwan

67,60

41

Oslo, Norvège

67,07

42

Birmingham, Royaume-Uni

66,39

43

Francfort, Allemagne

66,06

44

Ho Chi Minh City, Vietnam

64,90

45

Bristol, Royaume-Uni

63,05

46

Jakarta, Indonésie

62,50

47

Glasgow, Royaume-Uni

62,29

48

San Francisco (Péninsule), États-Unis

62,10

49

Melbourne, Australie

61,89

50

Toronto (centre ville), Canada

61,40

 

Source : CBRE - Études Monde & Conseils, 1er trimestre 2013.

À propos de CBRE Group, Inc.
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise et d'investissement (sur la base de son chiffre d’affaires 2012). Avec environ 37 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CBRE propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com.

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide