Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Londres détrône Hong Kong comme le marché de bureaux le plus onéreux au monde

Quatre marchés immobiliers sur 5 parmi les plus onéreux en Asie

Huit marchés sur dix sur le continent américain ont connu la croissance du coût d’occupation la plus rapide

Le rythme de la croissance des coûts d’occupation haut de gamme s’accélère

Los Angeles — 18 décembre 2013 — Le quartier West End de Londres a détrôné Hong Kong-Central comme le marché de bureaux le plus onéreux au monde, mais l’Asie continue à dominer le marché des bureaux les plus chers au monde, avec quatre des plus gros cinq marchés selon l’étude biannuelle CBRE Global Research and Consulting’s portant sur les coûts d’occupation de bureaux haut de gamme dans le monde. L’étude a également révélé que les loyers augmentaient plus rapidement sur le continent américain où les composantes fondamentales du marché immobilier continuent à s’améliorer. Dans l’ensemble, le continent américain contient huit des dix marchés où la croissance du taux d’occupation est la plus rapide : Boston (Downtown), Mexico City et San Francisco (Downtown) sont parmi les cinq premiers marchés.

Les coûts d’occupation globaux dans le quartier West End de Londres équivalent à 259,36 $ par pied carré par an pour le haut du pavé. Hong Kong-Central arrive derrière avec un coût d’occupation total de 234,30 $. La Rue de la finance de Beijing, le quartier des affaires (CBD) et West Kowloon se trouvent maintenant dans les cinq premières places.

Les coûts d’occupation mondiaux ont augmenté de 2,2 % pendant les 12 mois courants jusqu’au 3ème trimestre 2013, en augmentation de 1,4 % à la fin du premier trimestre 2013. Sous l’impulsion du continent américain, les trois régions du monde ont assisté à une croissance annuelle de 4,6 % suivie de l’Asie-Pacifique, à 3,2 % et de la région EMOA, à 0,4 %. Ces performances se reflètent dans l’apparente solidité de la reprise dans toutes les régions du monde.

« La croissance des coûts d’occupation pour les espaces de bureaux haut de gamme l’année dernière souligne le fait que même si la reprise économique est lente, la demande pour les mètres carrés haut de gamme reste forte », déclare Dr Raymond Torto, Président mondial, CBRE Études.

CBRE suit l’indice des taux d’occupation pour les espaces de bureaux haut de gamme dans 126 marchés dans le monde. Parmi les 50 marchés les plus chers au monde, 20 se trouvent en Asie-Pacifique, 19 dans la région EMOA et 11 sur le continent américain.   

Les coûts d’occupation en dollars américains comparés sont affectés par les taux de change. Cependant, le pourcentage annuel des coûts d’occupation est en devises locales et n’est pas influencé par les fluctuations de devises (Sauf Djakarta, en Indonésie où les baux sont normalement contractés en dollars américains, mais réglés en roupies, ce qui signifie que les coûts d’occupation sont largement affectés par la dépréciation de la devise en Indonésie).

Asie-Pacifique
L’Asie-Pacifique comprend 20 marchés classés parmi les 50 marchés les plus chers dont six parmi les 10 marchés les plus chers— Hong Kong Central, la Rue de la finance de Beijing, le quartier CBD de Beijing, Hong Kong-West Kowloon, Connaught Place CBD à New Delhi et Tokyo (Marunouchi/Otemachi).

Plusieurs des marchés asiatiques clés ont une offre limitée d’espaces bureaux haut de gamme pour répondre à la demande des institutions majeures (bien souvent de grandes multinationales ou des sociétés de services financiers), la concurrence pour ces espaces haut de gamme limités explique l’augmentation des coûts.

Bien que Hong Kong (Central) avec 234,30 $ par pied carré par an ait été relégué à la deuxième place, il reste le seul marché au monde, avec le quartier West End de Londres où les coûts d’occupation dépassent 200 $ par pied carré par an. L’approche prudente des occupants de bureaux de grande envergure lors de la prise de décision se conjugue au taux d’inoccupation élevé dans la plupart des autres districts de Hong Kong qui obligent les propriétaires du quartier central à négocier des conditions de location plus souples. Il en résulte des coûts d’occupation en baisse de 4,7 % en devises locales au cours des 12 derniers mois.

Le marché le plus onéreux au monde dans la région Pacifique était Sydney (104,39 $ par pied carré) en 17ème position.

Continent américain
Les marchés High-tech comme Boston (Downtown), San Francisco (Downtown) et Seattle (Suburban) reportent des gains d’occupation de bureau haut de gamme annuels en hausse. Boston (Downtown) enregistre une augmentation annuelle des coûts d’occupation significative de 15,4 %. Les loyers dans ces marchés ont augmenté à cause des conditions extrêmement étroites et de la demande forte de la part des locataires des entreprises technologiques. Les taux d’inoccupation faibles augmentent la marge de manœuvre des propriétaires qui augmentent les loyers de manière significative.

L’Amérique du Nord est encore une fois entraînée par le quartier de New York, Midtown, qui enregistre des coûts d’occupation pour les bureaux haut de gamme de 120,65 $ par pied carré, reflétant une augmentation annuelle de 5,6 %. 

En Amérique latine, Rio de Janeiro a remplacé São Paulo qui était le marché le plus onéreux en enregistrant un coût d’occupation des bureaux de 112,22 $ par pied carré à la 13ème place des marchés les plus chers au monde. Mexico City enregistre l’augmentation la plus importante des taux d’occupation en Amérique latine. Mexico City connaît une vague de transformations qui altèrent sa silhouette. Le marché continue de construire des immeubles de haute qualité avec des loyers élevés pour les bureaux haut de gamme. Cette nouvelle offre à prix élevé est associée à une demande très forte de la part des occupants, entraînant la flambée des coûts d’occupation, avec une augmentation de 14,7 % d’une année à l’autre.

Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMOA)
Bien que la région EMOA ait enregistré l’augmentation du taux d’occupation haut de gamme la plus basse dans les régions du monde ces douze derniers mois, c’est le marché le plus onéreux au monde avec Londres – centre (West End) où le pied carré est à 259,36 $ par an. Des restrictions de développement dans les zones clés de Londres ont contribué à réduire les taux d’inoccupation et à la flambée des taux d’occupation qui ont augmenté de 14,3 %. Parallèlement, on constate une augmentation de la demande de la part des entreprises financières telles que les gestionnaires de fonds spéculatifs, plus enclins à payer le prix fort pour un espace de bureau dans les régions les plus prestigieuses.

Les autres marchés de la région dans la liste des dix premiers sont Moscou (165,05 $ par pied carré), la City de Londres (142,71 $ par pied carré) et Paris (122,10 $ par pied carré).

Palma de Mallorca et Valence, en Espagne, sont les seuls marchés du monde à enregistrer une diminution des coûts d’occupation haut de gamme, respectivement 11,3 % et 10,7 %, ces douze derniers mois, sous les effets de la crise persistante dans la zone Euro.                                                                                      

 

Les dix marchés
les plus chers

(En dollars par pied carré par an)

Rang

Marché

Coût d’occupation

 

 

 

1

Londres - centre (West end), Royaume-Uni

259,36

2

Hong Kong (Centre), Hong Kong

234,30

3

Beijing (Rue de la finance), Chine

197,05

4

Beijing (CBD), Chine

189,67

5

Hong Kong (West Kowloon), Hong Kong

170,42

6

Moscou, Fédération russe

165,05

7

New Delhi (Connaught Place - CBD), Inde

156,65

8

Tokyo (Marunouchi Otemachi), Japon

154,67

9

Londres - Centre (City), Royaume-Uni

142,71

10

Paris, France

122,10

 

Modifications annuelles les plus importantes
Coûts d’occupation

(en devises et en mesures locales)

Les 5 augmentations les plus marquantes

Rang

Marché

Évolution en %

 

 

 

1

Djakarta, Indonésie

76,9

2

Boston (Downtown), États-Unis

15,4

3

Mexico City, Mexico

14,7

4

Londres - centre (West end), Royaume-Uni

14,3

5

San Francisco (Downtown), États-Unis

13,3

 

Les 5 diminutions les plus importantes

Rang

Marché

Évolution en %

 

 

 

1

Palma de Mallorca, Espagne

-11,3

2

Valence, Espagne

-10,7

3

Milan, Italie

-7,1

4

São Paulo, Brésil

-5,9

5

Mumbai (Nariman Point - CBD), Inde

-5,1

 

Remarque : Le tableau des 50 marchés les plus chers se trouve à la fin de ce communiqué de presse.

Remarques aux éditeurs

  1. Le rapport sur les coûts d’occupation des espaces haut de gamme est une étude portant sur les coûts des espaces haut de gamme réalisée dans 126 villes dans le monde.

  2. La dernière étude fournit des données sur les loyers des bureaux et les coûts d’occupation à compter du 30 septembre 2013.

  3. Les évolutions annuelles les plus importantes dans les coûts d’occupation sont en devises et en mesures locales. Le classement des marchés les plus chers est basé sur les coûts d’occupation en dollars US et par pied carré par an.

  4. Les chiffres figurant dans ce communiqué de presse font référence aux coûts d’occupation. Ces coûts incluent le loyer, les impôts locaux et les frais d’entretien. Les coûts d’occupation ont également été ajustés pour refléter les pratiques de mesure différentes selon les marchés.

  5. En raison d’un changement dans la méthodologie, les comparaisons de coûts publiés dans les rapports précédents ne sont plus valides.

  6. Pour obtenir la copie intégrale du rapport ou pour organiser un entretien avec un expert CBRE, veuillez prendre contact avec Robert McGrath au 212.984.8267 ou à l’adresse robert.mcgrath@cbre.com.

 

Les 50 marchés de bureau les plus chers au 30 septembre 2013

(En dollars par pied carré par an)

Rang

Marché

Coûts d’occupation

1

Londres - centre (West end), Royaume-Uni

259,36

2

Hong Kong (Centre), Hong Kong

234,30

3

Beijing (Rue de la finance), Chine

197,05

4

Beijing (CBD), Chine

189,67

5

Hong Kong (West Kowloon), Hong Kong

170,42

6

Moscou, Fédération russe

165,05

7

New Delhi (Connaught Place - CBD), Inde

156,65

8

Tokyo (Marunouchi Otemachi), Japon

154,67

9

Londres - Centre (City), Royaume-Uni

142,71

10

Paris, France

122,10

11

New York (Midtown Manhattan), États-Unis

120,65

12

Shanghai (Pudong), Chine

119,50

13

Rio de Janeiro, Brésil

112,22

14

Shanghai (Puxi), Chine

111,69

15

Mumbai (Complexe Bandra Kurla), Inde

109,24

16

São Paulo, Brésil

105,11

17

Sydney, Australie

104,39

18

San Francisco (Downtown), États-Unis

102,00

19

Genève, Suisse

101,30

20

Singapour, Singapour

98,50

21

Séoul (CBD), Corée du Sud

97,22

22

Boston (Downtown), États-Unis

93,75

23

Dubaï, Émirats arabes unis

92,56

24

Suisse, Suisse

91,44

25

Istanbul, Turquie

86,78

26

Washington D.C. (Downtown), États-Unis

86,47

27

Perth, Australie

86,24

28

Séoul (Yeouido), Corée du Sud

83,09

29

New York (Downtown Manhattan), États-Unis

82,55

30

Los Angeles (Suburbain), États-Unis

79,10

31

Djakarta, Indonésie

78,08

32

Mumbai (Nariman Point - CBD), Inde

77,42

33

Stockholm, Suède

76,16

34

Guangzhou, Chine

74,84

35

Édimbourg, Royaume-Uni

72,86

36

Manchester, Royaume-Uni

72,86

37

Milan, Italie

72,55

38

Aberdeen, Royaume-Uni

72,46

39

Birmingham, Royaume-Uni

70,76

40

Brisbane, Australie

70,20

41

Francfort, Allemagne

69,77

42

Bristol, Royaume-Uni

69,62

43

Taipei, Taïwan

68,48

44

Oslo, Norvège

66,93

45

Ho Chi Minh City, Vietnam

66,62

46

Glasgow, Royaume-Uni

66,39

47

San Francisco (Péninsule), États-Unis

64,40

48

Leeds, Royaume-Uni

63,15

49

Mexico City, Mexico

62,53

50

Toronto (Downtown), Canada

61,77

 

Source : CBRE Global Research and Consulting, T3 2013.

À propos de CBRE Group, Inc.
Présente dans les classements Fortune 500 et S&P 500, CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG), dont le siège est à Los Angeles, est la première société mondiale de services immobiliers d’entreprise et d'investissement (sur la base de son chiffre d’affaires 2012). Avec environ 37 000 employés (sans compter les sociétés affiliées), au service de propriétaires immobiliers, d’investisseurs et d’occupants par l’intermédiaire de plus de 300 bureaux (sans compter les sociétés affiliées) dans le monde entier, la société CBRE propose des services de conseil stratégique et d’exécution en vue de la vente et de la location d’immeubles, de services aux entreprises, de services de gestion de biens immobiliers et d’implantations ainsi que de projets d’aménagement, de services de prêt sur nantissement, d’expertise et d’évaluation, de services de promotion immobilière, de services de gestion des investissements ainsi que d’études et de conseil. Veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.cbre.com.

CBRE Offices Global

CBRE Offices Worldwide